l'Espace de discussion 💬

Espace de réflexion et d’échange sur une vie sans enfant

Traverser la tempête…

Je prends soin de mes émotions et les accueille, je suis en contact avec ce qui me traverse.

2 livres m’accompagnent dans mon cheminement :


Accepter ce qui est
de Rosette Poletti, Barbara Dobbs

  • Voir et entendre ce qui est. Aussi longtemps qu’on ne veut pas le voir, on n’est pas dans la réalité.
  • Dire ce que nous ressentons et pensons.
  • Se permettre de ressentir ce qu’on ressent.
  • Se permettre de ne pas toujours être forts et parfaits.

Accepter ce qui est, nous permet d’être en contact avec la réalité, condition indispensable pour pouvoir lâcher prise. J’arrête de lutter, j’essaye d’être en paix avec moi-même et avec ce sentiment que je ne serais pas mère comme je l’espérais tant.

Accepter ce qui est, c’est parfois n’avoir pas d’autre choix que de faire le deuil de ce qui était, de ce qui aurait pu être, de ce qui aurait dû être, pour vivre aussi pleinement que possible la réalité de l’instant présent et tenter de lui donner du sens.


La peur : conseils de sagesse pour traverser la tempête de Thich Nhât Hanh

J’avais découvert ce livre suite à mon transfert en décembre 2013 où je ne voulais plus continuer à avoir autant peur et à redouter du résultat sans profiter de la chance que j’avais. En s’appuyant sur la pleine conscience en action, l’auteur, moine bouddhiste vietnamien, montre avec des exercices pratiques comment vivre dans le moment présent pour accueillir et embrasser ses peurs, reconnaître leurs origines et les réduire à l’impuissance.

Ignorer la peur ne la fait pas disparaitre. La seule façon de nous en libérer est de la cerner et de remonter à sa source. Plutôt que de tenter de lui échapper, nous devons l’inviter dans notre conscience pour la regarder en face, en profondeur, et la transformer.

« Si vous regardez un arbre dans la tempête, vous voyez que ses branches et ses feuilles sont violemment secouées en tous sens par le vent. Vous avez l’impression que l’arbre ne va pas résister à la tempête. Vous êtes comme cela lorsque vous êtes la proie d’une vive émotion. Comme l’arbre, vous vous sentez très vulnérable. Vous risquez de casser à tout moment Mais si vous dirigez votre attention vers le tronc de l’arbre, vous voyez les choses différemment. Vous voyez que l’arbre est solide et profondément enraciné dans la terre. Chacun de nous en position assise ou debout, est comme l’arbre. Lorsque la tempête de vos émotions passe, au niveau du cerveau ou de la poitrine. Si vous êtes submergés par de fortes émotions, ne restez pas là, c’est trop dangereux. Ramenez votre émotion à votre nombril, c’est le tronc, la partie la plus solide de vous-même, et pratiquez la respiration consciente. Prenez conscience du ventre qui se soulève et qui s’abaisse. Respirez simplement… »

21 thoughts on “Traverser la tempête…

  1. Pareil pour moi. J’ai toujours cherché des réponses dans mes lectures, j’y ai souvent trouve ma route. J’espère que celles ci m’aideront et m’apporteront autant qu’à toi… ❤️

  2. J’adore ce genre de messages, merci pour le partage!! C’est la souffrance qui nous permet d’avancer, sans elle, on ne se serait jamais posé autant de questions.. Des bises

    1. La liste de livres s’étoffe petit à petit à chaque fois que je traverse un palier et en attendant que le lieu de ressources soit créé je partage mes ressources intérieures 😉 bises

  3. Merci pour ce partage. Je comprends tout à fait ce besoin de chercher du soutien dans les mots et dans les livres, je fonctionne comme ça, mois aussi. J’aime beaucoup la citation du second livre. Et comme le conseille le premier, continue à nous dire ce que tu ressens et que tu penses. De tout cœur avec toi.
    <3

  4. Je suis contente de voir que malgré l’immense difficulté de ce travail tu continues à avancer. Et à aider les autres à avancer.
    Des bises

  5. Merci de nous faire partager ces ouvrages Artemise ! Comme Kaymet et toi, je cherche beaucoup de réponses dans les livres, ça m’aide beaucoup à réfléchir… Et comme le dit Miliette, même si c’est dur, tu sembles bien avancer sur ton nouveau chemin et ça c’est fort. Je t’embrasse.

  6. J’espère que tu apercevras très prochainement une éclaircie. Merci pour ce partage de livres et pour la citation de la fin de ton article. Je t’embrasse fort Artemise.

    1. En attendant l’éclaircie je chemine et j’espère arriver bientôt à vivre le chapitre intitulé « le ciel bleu au-dessus des nuages ». Je t’embrasse fort aussi ILGC

  7. C’est une bonne idée que ces deux livres t’accompagnent dans ton cheminement car ils te permettent de réfléchir, de t’apaiser pour y voir plus clair et continuer d’avancer (car oui tu avances !)…
    L’image de l’arbre me parle beaucoup alors même si tu es encore secouée, je suis certaine que tu resteras toujours debout quoi qu’il arrive…
    Bon courage à toi Artémise et je pense bien fort à toi.
    Bises

    1. Cela fait du bien aussi de ne plus se sentir forcer d’aller toujours bien et il y a des secousses plus importantes que d’autres… Je t’embrasse ma douce Mouchette

  8. tu sais que je t’aime toi? merci pour ces partages…de mon côté je ne sens pas le besoin de lire ce type d’ouvrages, je me laisse porter par mes sentiments, qui viennent à moi et que je n’ai pas forcément envie d’analyser…
    je t’embrasse bien fort, et permets toi de ressentir ce que tu ressens, sans jugement.

  9. Je pense beaucoup à toi ma belle… Je te souhaite de traverser cette tempête en étant plus enracinée que jamais… Gros bisous. <3

Laisser un commentaire

error:
%d blogueurs aiment cette page :