l'Espace de discussion 💬

Espace de réflexion et d’échange sur une vie sans enfant

Nullipare

Le terme de nullipare sert à désigner une femme qui n’a pas vécu d’accouchement. Cette définition s’applique également à une femelle qui n’a pas encore mis bas. Il ne faut pas confondre avec le terme nulligeste qui qualifie une femme n’ayant jamais eu de grossesse. En effet, il est possible d’avoir suivi une grossesse qui n’aura pas été jusqu’à son terme. À noter qu’une femme enceinte pour la première fois est considérée comme primigeste. Lorsqu’une femme vit son premier accouchement, elle est dite primipare. Elle sera multipare à partir du deuxième accouchement.

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/20870-nullipare-definition

 

Ce terme si terrible pour désigner une femme qui n’a jamais accouché me fait toujours bondir, j’ai vraiment la sensation d’avoir accouché de mon enfant psychiquement et physiquement. Cet enfant je l’ai porté, désiré, imaginé et nous en sommes les parents psychiques et physiques. Je me considère aujourd’hui comme une mère sans enfant.

Je profite de l’article qui paraîtra prochainement sur BAMP pour vous faire partager les extraits qui prennent alors une toute autre dimension lus par l’auteur.

            A ECOUTER

 

Nullipare, une condition, un destin, un choix. Et un livre, aussi. Lorsque j’ai voulu en annoncer la parution à une amie, je lui ai dit que c’était un livre sur un mot. Elle s’en est étonnée, je lui ai répondu : « C’est un petit livre et un gros mot.» Il a été le tracteur de l’écriture, m’a poussé à en tracer toutes les occurrences. Et la première d’entre elles est bien sûr « nulle ». Quelle femme n’entendrait pas d’abord « nulle » ? Le violent « nulle », qui expulse si souvent les femmes de l’autre côté des normes. Il y a une fureur de l’enfermement des femmes par la norme pour la raison même qu’elles sont le creuset du vivant, j’en suis convaincue. Ce « nulle » était aussi pour moi la figure de l’enfant en soi lorsqu’il est absent. Il est toujours là, mon enfant non né, et j’ai appris à construire cette place occupée par ce qui n’a pas eu lieu. Elle s’est déployée autrement, elle a eu son rôle, sa force.

https://www.causette.fr

 

«Je voudrais interroger l’ahurissant mystère de ne pas avoir d’enfant
comme on interroge l’ahurissant mystère d’en avoir.»

« Je me demande s’il y existe un mot semblable qui désignerait un homme qui n’a pas d’enfant »

4 thoughts on “Nullipare

  1. J’ai beau avoir la chance de ne plus avoir à cocher la case « nullipare », je me sens vraiment concernée et solidaire face à ce « nulle » et tout ce à quoi cela renvoie. Les citations / questionnements en fin de billet sont très très justes et me parlent beaucoup.

  2. Alors ici je suis maman mais nullipare et nulligeste . Je suis maman par adoption , maman a part entière . C’est culpabilisant d entendre ces premières syllabes : nulle . Sans enfant j’ai pu parfois me sentir vide ou je me rappelle comme un vieux tacot mais jamais nulle . Qu’est ce qu’on y peut nous de notre ou nos infertilité ?
    Stérile aussi c’est un terme sacrément moche .

    1. On n’y peut rien comme tu dis des étiquettes qu’on nous attribue. Par contre pour ma part le terme stérile c’est un terme que je me suis appropriée car avec la maladie je suis passée du statut d’infertile à stérile. Le terme stérile m’aide aussi à accepter une vie sans enfant. Bises

Laisser un commentaire

error:
%d blogueurs aiment cette page :