« Montée de lait » de Geneviève Brouillette

Dans ce tunnel si sombre que je traverse en ce moment où il fait si froid et où l’on se sent si seule, je découvre cette personne Geneviève Brouillette, actrice québécoise de 45 ans, qui m’aide à avancer dans mon propre cheminement vers le deuil de la maternité.

La comédienne a fait trois inséminations et une FIV qui se sont soldées par un échec. Elle décide de tout arrêter : « Je n’étais plus capable. Les médicaments inducteurs de l’ovulation me rendaient folle. J’aurais pu m’acharner et aller jusqu’au bout, mais c’est quoi, le bout ? »

Elle est où, la limite ? La limite, justement, est propre à soi !
J’en ai par ailleurs déjà parlé ici : « Jusqu’où est-on prête à aller ? »

Ses mots pourraient être les miens : «C’est la plus grande déception et le plus grand échec de ma vie. Parce que je n’ai jamais pensé que ça n’arriverait pas. Depuis toujours, j’étais sûre que j’aurais un enfant, ou des enfants.»

Il y a quelques jours la comédienne révèle ce qu’il ne faut surtout pas dire aux femmes qui suivent des traitements d’infertilité. Qu’on ose enfin enlever ses lunettes roses pour voir notre réalité…

Si vous voulez en savoir plus sur Geneviève Brouillette, vous pouvez également la retrouver dans l’entrevue, accordée à Catherine-Emmanuelle Delisle, qui donne des pistes intéressantes pour avancer dans sa vie de femme sans enfant.

http://femmesansenfant.com/entrevue-7-rencontre-avec-genevieve-brouillette-comedienne-2/

 

Vous pouvez lire aussi son témoignage dans Châtelaine en 2012 :
http://fr.chatelaine.com/societe/entrevues/genevieve-brouillette-en-quatre-temps/

 

No Comments

  • Je trouve cette femme merveilleuse… physiquement, comme intérieurement…
    Une belle leçon de vie. Merci pour le partage. Je t’embrasse fort ma jumelle de <3

  • Ma Lulu je pensais à l’instant à toi si fort… <3

    • C’est ça la gémellité 😉 Gros bisous.

  • Je n’ai pas vu la deuxième vidéo mais la première est géniale !
    Le coup de la cousine… C’est tellement ça…
    Merci pour cette jolie découverte.

    • Et oui « c’est du vécu » et en plus avec l’accent québecois dont je raffole ça prend encore une toute autre dimension.. Bises

  • Voilà j’ai regardé la deuxième vidéo. C’est vraiment une belle chose cette démarche d’interview. L’emploi du terme « acharnement » m’interroge beaucoup. Les propos sur l’adoption sont très intéressants.
    Quant à savoir si ce sont des femmes…
    Ce sont de très belles femmes oui…

  • Merci pour ce partage, comme toujours, tu partages…
    Je pense fort à toi tu sais… Mille bises

    • Moi aussi je pense à toi et suis soulagée pour ton précieux « sésame médical » après tant d’épreuves…
      Prends bien soin de toi, bises

      • C’est administratif, mais une reconnaissance quand même, je me dis qu’au moins dans mon département ils sont sensibilisés aux dégâts de l’endométriose… Je n’oublie pas une sortie parisienne, mais en ce moment, le temps file… Je t’embrasse

        • Et cela aurait été vraiment choquant après de telles épreuves médicales qu’il n’y ait pas de reconnaissance ! Tu fais même de la sensibilisation 😉 J’y compte bien pour la sortie parisienne sinon il y a l’AG de Bamp en attendant si tu y vas…

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!

error:
%d blogueurs aiment cette page :