Changement de cap !

Une drôle d’impression que parfois tout se cumule…

…Ou peut-être que le deuil de cette vie sans enfants me permet de ne plus refuser de voir la réalité telle qu’elle est.

Le poste que j’occupe actuellement depuis tant d’années correspond quelque part à une période de ma vie où j’étais bercée d’illusions tant au niveau de l’attente de cet enfant que de l’attente de considération auprès de mon employeur.

Je m’en suis accommodée car j’avais adaptée ma vie professionnelle en fonction de la PMA mais aujourd’hui je sais pertinemment que ce n’est pas avec ce genre de personnes que je pourrai évoluer vers plus de considération et d’humanité. Ce vers quoi j’aspire en tant qu’art-thérapeute pour être au service des autres.

Finalement j’en viens à réaliser que quand on ne se fait plus d’illusions, on a enfin les yeux ouverts. L’entre deux mondes entre la PMA et l’après PMA auquel j’appartenais est aujourd’hui vraiment derrière moi. Je suis définitivement de l’autre côté sur ce chemin que tout le monde redoute tant un jour.

Même si le constat que nous n’aurons pas d’enfants est amer et douloureux, je sais aujourd’hui que j’ai fait le bon choix en arrêtant et en renonçant à ce désir d’enfant car je ne pouvais plus continuer à me bercer d’illusions et à mettre quelque part ma vie entre parenthèse.

Ce choix est loin d’être facile à assumer car on peut être surpris à tout moment par l’émotion qui ressurgit… Mais aujourd’hui je suis soulagée de ne plus être dans cette terrible attente et de ne plus avoir à espérer pour rien.

Je peux enfin redessiner ma vie.

Je voulais du changement, il va y en avoir.

Que ce soit au plan personnel, familial, professionnel, médical….

Personnellement, pour mes 40 ans je vais pouvoir enfin réaliser un autre souhait que celui d’être mère.

Familialement, je suis attristée de faire le constat d’une famille désunie où les adultes ne jouent pas leur rôle, c’est triste mais c’est leur choix et leur vie, la mienne est à reconstruire.

Professionnellement, je me remets en chemin car j’ai de nouvelles routes à tracer et mon architecte y contribue chaque jour en imaginant notre futur espace de vie.

Médicalement, j’espère en avoir fini un jour avec l’endométriose qui malheureusement est toujours présente malgré ce que j’imaginais.

De ce chemin beaucoup d’illusions viennent de tomber mais c’est peut-être un mal nécessaire si je veux changer la réalité et essayer de me créer un meilleur avenir.

39 Comments

  • C’est un très bel article que je lis là Artemise, plein d’espoir et de belles choses à venir. Votre future maison, la recherche d’un nouveau job, et aussi le fait de penser davantage à toi (on ne choisit pas sa famille et il faut parfois savoir s’en éloigner un peu !). C’est encore un grand pas en avant de ta part, je suis contente pour toi (même si on sait que tu devras gérer peut-être encore quelques rechutes, quelques passages à vide). Oui je pense que vous avez fait le bon choix, d’une part parce que c’est le vôtre ; d’autre part parce qu’il faut savoir dire stop quand on a atteint ses limites, on ne peut pas continuer à s’acharner indéfiniment. Petite parenthèse ; de notre côté, nous avons décidé d’aller chercher nos findus (peut-être même pas tous), mais il n’y aura pas de 2ème FivDO.
    Reste ton endométriose à soigner, ce qui n’est pas une mince affaire, avec la souffrance qu’elle génère, saleté de marde! Et une ménopause artificielle de quelques mois ? Tu l’as peut-être déjà fait cela dit, je ne sais plus…
    Tu vas bientôt avoir 40 ans ? Pour moi, cela a été très dur les jours précédents et le jour J, et puis après finalement on s’y fait. Pour peu que tu organises une jolie fête et le tour est joué ! Mais tu as l’air de ne pas en avoir peur comme moi ;-).
    Je te souhaite un bon dimanche et je t’embrasse.

    • Ma douce Fortuna,
      merci pour ton soutien et je suis de tout cœur aussi avec toi pour ce prochain TEV même si je ne commente pas toujours je te lis et tu es dans mes pensées.
      Côté endo il faut réfléchir à savoir si je m’en accommode ou si je me fais opérée car déjà en pré-ménopause naturelle mais bon je suis entre de bonnes mains grâce à ma copine d’endokriek ! Les 40 ans ne me font pas peur mais au contraire je me dis enfin le départ d’une autre vie celle qu’on va se créer sans plus rien attendre…
      Je t’embrasse fort ma douce et te souhaite le meilleur à venir.

      • Merci pour tes pensées Artemise !
        Ah oui, il y a l’opération aussi pour éradiquer l’endo; j’espère que tu es bien suivie et que tu seras bien conseillée pour ce choix pas évident à faire…
        Tu as bien raison de voir tes 40 ans comme ça, à toi une nouvelle vie pleine de belles choses pour la quarantaine !!! Bonne soirée, grosses bises

  • Le chemin de la reconstruction qu’ils disent … il y a tant de choses à faire pour être heureux. Le bonheur se construit, se choisi. Il a juste différents chemins et certains sont à sens unique. Toujours avoir le courage de faire demi-tour pour en explorer un autre même si on se dit qu’il ne sera jamais aussi beau que celui-ci.
    40 ans, l’âge du renouveau ? J’espère pour toi.

    • 40 ans l’âge idéal pour un nouveau départ, une nouvelle vie à 2 !
      Et je suis bien d’accord il n’y a pas qu’un chemin vers le bonheur, le nôtre sera peut-être plus long et pas direct 😉
      Merci Tittounett pour ta présence, plein de bises.

  • Je te souhaite sincèrement que ce bonheur dure toute la vie. L’endométriose fait tellement souffrir, et pas seulement physiquement.
    Tu es courageuse et forte et je suis heureuse de voir que tu prends le dessus sur cette situation qui échappe à tout le monde y compris les plus grands médecins.
    Alors que dire : va, cours, vole, kiffe la life 😉 je t’embrasse bien fort !

    • L’endométriose a détruit une partie de mes rêves mais elle m’a permit de me dépasser… Donc comme tu le dis si bien il faut savourer chaque jour ! bises de soutien et merci pour ton message

      • Oui il faut du moins essayer de le faire même si ce n’est pas toujours facile. J’espère que tu es bien entourée car ça aussi, ça aide énormément !

  • ❤️

  • Voilà un message qui fait plaisir à lire rempli d’optimisme et de projets. Et quelle belle profession que celle d’art-thérapeute. Je confirme de ce que j’ai lu plus haut que le cap des 40 ans n’est pas facile à passer (moi, j’avoue qu’au début, les premiers mois, je mentais un peu sur mon âge. Je devais m’y faire moi-même, je suppose). C’est l’heure du bilan et des remises en question. Comme tout cap, l’important c’est d’être bienveillant avec soi-même (pas facile) et d’imaginer de nouveaux défis.
    Bon dimanche, bises

    • Merci Marie, le cap des 40 ans est en effet une sacré étape que j’espère arriver à franchir le plus sereinement possible car pour ma part c’était la limite que je m’étais fixée après 10 ans de combat pour devenir mère… Bises et @ très vite

  • Je te souhaite plein de belles choses pour ce nouveau départ. Ton déterminisme m’impressionne, comme ta force de caractère. J’espère que cette saleté de maladie ne te gâchera pas trop la vie.
    Un changement de cap fait toujours un bien fou…
    Dois je te souhaiter bientôt un joyeux anniversaire ? 😘

    • Merci Marivalou d’être toujours là ! J’espère aussi que l’endo va tirer sa révérence.
      Pour l’anniversaire c’est un peu tôt mais en fait l’heure est au bilan car au tout début de mes essais je me résonnais en me disant que si ça venait pas ce n’était pas grave et que ce serait bien vers 32 ans puis ensuite je me suis dis avant 35 puis avant 40 mais aujourd’hui à 39 ans et 4 mois je me prépare au cap des 40 sans enfants !

  • Très bel article que j’aurai pu écrire…. Je partage tes doutes tes angoisses… Plein de courage ds ce renouveau qui j’espère te sera doux et heureux…. 💖

    • Merci pour ton message et je te souhaite d’accéder au plus vite au bonheur d’être parents car pour vous le combat n’est pas terminé. Bises

  • Plein de belles choses devant toi, oui, sans aucun doute… On t’embrasse.

    • Je l’espère bien mes canards maintenant que la page est tournée.
      Bises et croisage pour vous !

  • Tout d’abord je voulais m’excuser (oui encore) parce que je n’avais pas compris que tu pensais que l’endométriose s’était fait la malle… je suis vraiment gourdasse quand je m’y mets…
     » Mais aujourd’hui je suis soulagée de ne plus être dans cette terrible attente et de ne plus avoir à espérer pour rien. » Combien de fois je les ai pensés et sentis dans mes tripes ces mots. On dit que tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir. Mais tant qu’il y a de l’espoir vain il y a de la douleur. Quand il n’est plus là, la vie elle revient… doucement, cahotiquement, mais la vie reprend…
    Des bisous 💛

    • Tu n’as pas à t’excuser mais je pensais naïvement que l’endo avec DNLP avait déjà fait leur sale boulot et que s’ouvrait à moi maintenant les joies de la ménopause. Je ne pensais pas que maintenant que les ovaires sont KO et qu’il n’y a plus d’ovocytes que l’endo allait trouver un nouvel endroit pour se loger ! bises ma copine endoKriek, heureusement que j’ai des remontants au frigidaire 😉

  • Bonne route Artemise! <3 Et il est top ton nouveau design de blog 🙂

    • Merci Mod <3 J'espère que tout va bien pour toi… Bises

  • Tu m’épates toujours toi. Tu te connais bien on dirait, et tu fais preuve de beaucoup de force…
    Je suis toute curieuse de voir tes prochains projets…
    Plein de bisous

    • Merci Miliette… D’ailleurs à propos de projets, je pensais à un truc pour la boutique des idées fertiles, je t’envoie un mail pour t’expliquer 😉 bises

  • Je suis touchée par ce que tu as écrit Artémise et tellement heureuse pour toi de te voir avancer sur ton chemin. Chemin que tu as tracé à force de patience et de détermination, toujours accompagnée de ton architecte et c’est si important d’avoir des projets à deux. C’est une grande étape je trouve dans le deuil de s’apercevoir que l’on peut faire encore plein de jolies choses, de jolis projets.
    Bravo à toi Artémise, poursuis ta route sur le chemin que tu as décidé d’emprunter et hâte de lire la suite.
    Seule ombre au tableau : cette foutue endo qui ne te laisse pas en paix… J’espère que tu auras vite une solution.
    De gros bisous.

    • Merci ma Mouchette pour ton soutien, à très vite 😉
      J’espère que tu t’en sors avec les vendanges !

  • Artemise, voici un sketch qui donne envie d’assumer ses 40 ans…
    Bisous
    https://m.youtube.com/watch?v=TUiVBpo1qfg

  • Je prends le même chemin que toi Artemise, j’espère qu’il est joli. Bises

    • Tu sais tous les chemins peuvent être jolis surtout quand on peut les choisir et les redessiner… Je te souhaite surtout que ton chemin soit le plus doux possible et n’hésite pas si tu souhaites échanger. Bises de soutien

  • Très bel article Jeune Artèmise 😉
    Je suis heureuse de lire tous ses beaux et nouveaux projets à venir… je te souhaite que ce nouveau chemin soit rempli de belles choses très enrichissantes et passionnantes !
    Et j’espère aussi que cette saleté d’endo va enfin te laisser tranquille.
    Grosses Bises et j’ai moi aussi hâte de lire en détails cette nouvelle vie, aventure… <3

    • Merci pour le compliment sur ma jeunesse ;-)))
      J’espère prochainement vous faire partager ma nouvelle vie et ma reconstruction…
      Plein de bises et qu’octobre te sourit enfin…

  • Quel beau texte, très touchant, tourné vers l’avenir. Je te souhaite des rêves et des projets à n’en plus finir…
    Bises

    • Merci P’tit Hérisson de ton soutien et de tes mots. Je t’envoie plein de douces pensées pour t’accompagner dans ta quête vers cet enfant tant attendu. Bises

  • Le changement et les projets donnent souvent un nouvel élan positif pour rebondir. Malgré les points négatifs, tu a l’air d’être bien même si ce n’est pas facile au quotidien, je l’entends. Je lis ta force de te battre pour parvenir à un chemin le plus paisible possible. Que ton chemin soit de mille couleurs c’est ce que je te souhaite. Gros bisous

    • Il parait que c’est dans la pénombre qu’on trouve la lumière donc oui de mon tunnel je chemine et j’avance vers d’autres rives… Merci pour le chemin aux milles couleurs cela me parle plus que tu ne le crois, nous sommes toujours connectées de <3 à <3
      Je t'embrasse fort et vive octobre et son renouveau.

  • « Quand on ne se fait plus d’illusions, on a enfin les yeux ouverts. » <3 C'est tellement ça… Que ce soit sur la vie, sur les gens, sur nous-mêmes…
    Choisir, c'est renoncer, mais ce n'est jamais si simple de renoncer… A te lire, on dirait que petit à petit, tu es dans le renoncement et donc l'acceptation. L'acceptation de ce qui a été et de ce qui peut être.
    J'en ai la conviction, tu vas redessiner la vie à l'image de l'artiste que tu es, et elle sera jolie… Je t'embrasse fort.

    • Merci ma douce Julys pour tes mots et ta conviction qui me touche… Je t’embrasse fort

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!

error:
%d blogueurs aiment cette page :