Nov 1, 2016 - Création, Mon parcours    23 Comments

au-revoir artemise

Quand j’ai entendu pour la première fois, il y a plusieurs semaines une personne bien réelle se prénommée artémise cela m’a fait un drôle d’effet. Pour moi ce prénom ne pouvait appartenir au réel, étant mon nom d’artiste.

Artemise m’aura accompagné pendant de nombreuses années que ce soit sur scène ou dans la vie pour m’autoriser à m’exprimer.

Être artemise, à travers ce blog, m’aura permis de mettre des mots sur toutes ces années de souffrance et de pouvoir me réconcilier avec ma double spécificité artistique et thérapeutique qui avait été tant malmené par les épreuves.

Aujourd’hui, je ressens que je peux enfin assumer pleinement qui je suis et dire au-revoir à artemise car cette part de moi imaginaire était aussi celle qui espérait tant être mère.

Je n’ai plus peur de la réalité, de ma réalité qui peut faire peur à certains. Je ne regrette en rien la personne que je suis devenue à travers toutes ces épreuves ; ce chemin et cette différence sont aujourd’hui ma force.

Malgré tout artemise fera toujours partie de moi car comme le disait si bien
Louis Jouvet :

« Mettre un peu d’art dans sa vie et un peu de vie dans son art. »

23 Comments

  • <3

  • Et alors, tu poursuis un blog artistique sous ton propre prénom?
    (Je n’avais pas capté que la petite Artémise de l’autre fois était vraiment une Artémise!).
    Depuis hier, je te rejoins définitivement du côté des non-mère à jamais, mais je pense encore garder mon nom de scène. Déesse (parce que je le vaux bien! Non, mais en vrai, Déesse parce que je suis, pour la vie une fille-DES, fille-Distilbène). Linette, ça peut changer, mais j’aime bien les -ette que mon prénom n’a pas.
    Après, un blog d’infertile a-t-il encore ses raisons d’être? je ne sais pas si le mien peut se poursuivre.
    Le tien a pris un beau tournant dans la création.
    Tu nous quittes ou pas? (nous, les abonnés).
    Bisous

    • Coucou DéesseLinette
      Je suis très touchée par ton message et suis désolée d’apprendre que tu as rejoins le club des non-mères.
      Je réfléchis justement à la suite à donner à cette aventure qui pour ma part se professionnalise et n’a peut-être plus de raison d’être sur ce blog, je te/vous tiens au courant ❤️

  • Oui Artémise, je n’ai pas compris non plus. Tu nous quittes ou vas-tu apparaître sur un autre blog avec ton vrai prénom ? (un bien joli prénom par ailleurs)
    Tiens-nous au courant de tes projets.
    Bises

    • Merci Marie pour ton soutien et comme je le disais plus haut à Deesselinette, je réfléchis à la suite à donner à cette aventure qui aujourd’hui se professionnalise. De toute façon, on reste en contact !!!!
      Je t’embrasse

  • Je n’avais pas bien compris comme les autres, et j’ai eu une sueur froide… Tes commentaires me rassurent un peu et j’attends le fruit de ta réflexion….

    • Merci Chriswal ❤
      Je ne compte pas non plus disparaître donc pas de sueurs froides à avoir, je t’embrasse

  • j’espère qu’il y aura bien une suite, j’aimais bien artémise! ton blog et tes messages m’ont beaucoup aidé lors de mon parcours. Aujourd’hui également femme sans enfants, je me sens paradoxalement plein d’énergie maternelle!!! je crois que même sans enfant, on peut être mère dans les arts ou dans nos attitudes ou dans nos relations avec les autres ( avec un thérapeute peut être par moments???) ou par notre regard sur la vie…enfin je tâtonne encore avec les mots et dans cette nouvelle construction de soi qui implique d’exprimer cette énergie maternelle…j’avoue que j’ai plus trop d’inspiration pour continuer mon blog de poésie….toujours pleins de choses à dire mais je ne sais pas sous quelle forme….dommage que tu ne sois pas près de Montpellier, je crois que j »aurai bien besoin d’une art thérapeute !!!! j’attends la suite avec impatience! bonne continuation!

    • Merci Véronique pour ton message. Je ne pourrais te dire pour le moment s’il y aura une suite à artemise car j’aimerais qu’elle puisse prendre son envol. Par contre en voyant les retours je réfléchis à un espace collaboratif car tu émets le fait de ne plus avoir trop l’inspiration pour continuer ton blog de poésie… Je t’embrasse

  • Heureuse de savoir que tu ne quittes pas la blogosphère ma chère Artemise… ton blog est un espace où je me sens bien en tant que lectrice car tu me fais rêver et réfléchir… à tout bientôt alors 😘

    • Merci ma chère Simone, je suis touchée que tu y trouves aussi ta place car c’était le but de se questionner, avancer, rêver. Je te dis à très vite

  • je sais que tu réfléchissais depuis un moment à cette identité, je suis contente de voir que tu avances aussi de ce côté là, et que ça ne veut pas dire que tu abandonnes ton espace virtuel.
    Je pense à toi chaque jour, à ta formation, et je comprends mieux tes réflexions bien plus abouties que mes élucubrations maintenant que je change de voie professionnelle…
    cette question de continuer le site, j’y pense beaucoup de mon côté…
    bisous ma belle (et j’en profite pour te remercier pour ton bon plan anti-soif 😉 )

    • Chères Artémise et Chapi,
      Qu’est-ce qui vous rend hésitantes ? Moi-même j’admire réellement votre présence sur cette blogo, qui a définitivement besoin de vos témoignages. J’en suis pour autant bien incapable.
      Parce que je ne saurais pas forcément quoi en dire. Et puis, aussi étonnant que ça puisse paraître, je crois avoir vécu le violent revers de RT comme la fin d’une histoire et le début d’une autre. C’est comme si cet ultime échec m’avait autorisée à reprendre ma liberté… Difficile à expliquer…
      Sans doute que le blog m’enfermait dans ma condition de nullipare? Peut-être que le besoin de retrouver la, ou plutôt LES femmes qui m’habitent m’a permis de me retrouver après des années d’errance ? Ou alors, c’est juste de la fuite, de la lâcheté ?
      En tout cas, j’aimerais juste savoir si vous êtes restées pour vous ou pour aider les futures personnes comme vous ?
      Je vous pose aujourd’hui cette question que je me suis moi-même posée il y a quelques mois… Et, au passage, j’en profite pour vous embrasser bien fort. 😚

      • Coucou Julys, je vais te répondre ici puisque tu poses la question, j’espère qu’Artemise ne m’en voudra pas!
        J’ai ouvert mon blog en sachant que je n’aurais jamais d’enfant, ça n’a donc jamais été un blog PMA avec l’espoir d’un enfant au bout. Je voulais écrire anonymement parce que j’étais mal, et j’avais l’impression que personne ne parlait de cette fin déchirante, et quand d’autres l’évoquaient, ils parlaient d' »héroïnes » (tout au moins sur les blogs francophones). Quand j’ai vu que j’avais des lecteurs, j’ai écrit aussi pour eux. Et maintenant? J’ai avancé sur ce renoncement, vraiment, les mots qu’on m’adresse régulièrement parmi mes nouveaux « collègues » ( « petite maman »), me confortent dans cette idée d’avancement dans mon chemin. Ça fait un moment que je n’ai plus grand chose à dire sur ce thème, alors je me pose des questions sur la suite de mon blog. Il restera bien sûr sur la toile, ne serait-ce que pour répondre aux questions qui y sont parfois posées par ceux qui comme moi il y a 4 ans ce sont sentis perdus…
        Je suis actuellement dans un autre double système, celui de la reconversion en étant toujours dans mon emploi (principe même du congé de formation), et c’est pas simple, enfin ça pourrait l’être si tout à coup une collègue ne dénigrait pas tout à coup mon travail…
        Je t’embrasse

      • Julys, j’ai ouvert ce blog pour parler de la possibilité de se retrouver sans enfant même avec le don car je ne retrouvais aucun témoignage et la seule personne que j’ai rencontré en vrai n’a pas été capable de me dire les mots pour me rassurer sur cet vie après à construire.
        Je voulais que ce blog puisse aider les personnes qui se questionnent sur l’après PMA et aussi sur le don, car comme tu le sais les échecs que j’ai cumulé avec la RT après plusieurs voyages a été très difficile à vivre (surtout après un début de grossesse avec mes ovocytes).
        Ce blog a été pour moi l’occasion de témoigner et d’expliquer le cheminement du renoncement vers le deuil de la maternité, aujourd’hui je crois avoir rempli les objectifs que je m’étais fixé et ai envie de concrétiser mon travail au service des autres de l’espace virtuel à l’espace réel que nous avons créé. Je t’embrasse bien fort

    • Pour te répondre je te dirais que je n’abandonne pas complètement l’espace virtuel car je vais développer d’autres espaces plus professionnels et un espace bien réel qu’il me tarde d’inaugurer !!!
      Je t’embrasse bien fort et profite bien des douceurs aromatisées à la cerise

  • Je suis ravie de te connaître avec ton vrai prénom, avec ton vécu et avec ta grande force.
    Alors merci à Artémise d’avoir pu te rencontrer et que ce nom t’ait permis de partager ta peine et ta souffrance.
    Je t’embrasse fort.

    • Merci ma douce Mouchette, je suis bien contente qu’artemise m’ait permise de faire d’aussi jolies rencontres. Bises à tous les 2

  • Coucou ma belle, quelle drôle d’impression cela a dû être pour toi d’entendre ce prénom dans la « vraie vie »…
    Je devrais bientôt être bien plus disponible, et si tu l’es aussi, je me réjouis à l’idée de découvrir ton nouvel espace réel, en vrai!
    Gros bisous <3

    • Génial !!! Ça sent un petit rendez vous au coin du feu à défaut d’être sur la terrasse 😉 gros bisous

  • Enfin……je viens juste de te retrouver…..perdue de vue depuis ta migration….je ne veux pas te reperdre soeur zlinnette…artemise était une de mes premières et plus fidèles copinautes sur des forums dans cette aventure de la vie…j’espère continuer avec TOI xxx

    • Oh ma douce Zlinette, ne t’inquiète pas, artemise ne sera jamais très loin : elle n’a peut-être pas encore tiré sa révérence comme je l’imaginais. Je t’embrasse fort ma fidèle copinaute et j’espère que la jolie famille se porte bien !!!

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!

error:
%d blogueurs aiment cette page :